Les actualités de notre association

Jeudi 14 Septembre 2017il faut chouchouter son coeur !
il faut chouchouter son coeur !

Bien manger, s’hydrater, faire du sport... Pour maintenir une bonne condition cardiaque, quelques bonnes habitudes s’imposent.



Le professeur Claire Mounier-Vehier, cardiologue au CHRU de Lille, est formelle : « La maladie cardio-vasculaire est liée à l’hygiène de vie, avec une part de facteurs génétiques. Elle peut survenir sans prévenir, mais elle ne frappe pas au hasard. »


Pour limiter le risque de développer un problème cardiaque ou de la circulation sanguine – dont l’infarctus du myocarde –, des habitudes simples s’imposent. « Pour les adultes, il faut suivre la règle “zéro-cinqtrente”, soit zéro cigarette, cinq portions de fruits et légumes et trente minutes d’activité physique par jour », développe le médecin, également présidente de la Fédération française de cardiologie. Les enfants, eux, doivent observer un plus strict « zéro-cinq-soixante ».


Le bénévolat, c’est bon pour la santé !


Une bonne alimentation est, tout d’abord, primordiale. « Outre les cinq portions de fruits et légumes par jour, il faut manger des féculents à chaque repas, des céréales complètes et au moins une portion de protéines par jour. Pensez à alterner la viande rouge avec la viande blanche, les poissons et les oeufs », ajoute Claire Mounier-Vehier. Riches en vitamine K, les légumes verts, comme les épinards, le chou ou les haricots, limitent la formation de caillots dans le sang. Certaines épices, comme le curcuma ou la cannelle, ainsi que le basilic et l’ail sont également très bons pour le coeur et les artères. Il convient par ailleurs de boire entre un et deux litres d’eau par jour, et de limiter à six grammes sa consommation de sel (attention aux plats cuisinés !). Il faut aussi faire de l’exercice. Les sports d’endurance comme la course à pied, le vélo, la natation, la danse et même la corde à sauter sont excellents pour le coeur et les artères. Mais l’activité physique ponctuelle n’empêche pas la sédentarité, un autre fléau pour le coeur.



 


 


Alors, plutôt que de rester assis devant la télé le week-end, impliquez-vous dans une activité à l’extérieur, comme un projet de bénévolat. « Consacrer du temps aux autres envoie des signaux positifs sur soi-même. C’est très bon pour la santé : pour le coeur comme pour le cerveau ! » Les bonnes pratiques valent aussi pour l’entourage. Rappelons que les enfants de fumeurs sont plus fréquemment accros au tabac à l’âge adulte, et que le tabagisme passif augmente les risques d’accidents vasculaires cérébraux et d’infarctus. Pour finir, n’ignorez pas les alertes, comme un essoufflement inhabituel à l’effort, des douleurs dans la poitrine, des palpitations, un surpoids ou des analyses de sang anormales. Votre vigilance est votre plus grande alliée !


 




Toutes les actualités