Les actualités de notre association

Samedi 16 Septembre 2017Café et défibrillateur, la bonne formule anti-arrêt cardiaque
Café et défibrillateur, la bonne formule anti-arrêt cardiaque

Les cardiologues réunis au Congrès européen de cardiologie à Barcelone font le point sur les techniques de soin et de prévention les plus efficaces.


 


"La mort subite d’origine cardiaque est une cause majeure de mortalité en Europe, affectant plus de 300 000 personnes chaque année. Les chances de survie diminuent pour chaque minute qui passe sans que la défibrillation ait lieu", rappelle le docteur Diego Penela, cardiologue à l’hôpital Guglielmo da Saliceto, en Italie. D’après ses travaux, présentés au Congrès européens de cardiologie (ESC) de Barcelone, et rapportés par Le Figaro, les défibrillateurs automatiques externes (DAE) sauvent des vies.


 










 



Publicité









Il estime d’ailleurs que ceux placés à proximité des centres sportifs sont particulièrement utiles. En effet, entre 1 000 et 1 500 décès sont associés à l’activité sportive. Or, puisque le sport est souvent pratiqué en groupe dans des lieux où un DAE est facile d’accès, les chances de survie sont élevées.


L’étude en question a été menée sur 252 centres sportifs en Italie, dont 207 ont été équipés d’un DAE au cours des 18 dernières années. Sur les 15 arrêts cardiaques ayant eu lieu, 14 n’ont eu aucune incidence sur la survie des victimes, et n’ont provoqué aucune séquelle. En cause, la défibrillation qui a eu lieu dans les trois minutes suivant d’arrêt. Les centres non équipés de DAE ont eu des scores beaucoup moins satisfaisants.


 


Le café miracle


L’autre bonne nouvelle issue du Congrès concerne la prévention. D’après une étude d’observation menée sur près de 20 000 personnes âgées de 37 ans en moyenne sur une durée de dix ans, le café serait bel est bien un atout pour la santé cardiaque.


"Des études avaient déjà montré que la consommation de café pouvait s’accompagner d’une diminution de la mortalité, mais elles n’avaient pas été faites dans une population méditerranéenne", indique le docteur Adela Navarro, cardiologue à l’hôpital de Pampelune. "Notre étude suggère que boire quatre tasses de café par jour peut faire partie de l’alimentation saine d’une personne en bonne santé."






Toutes les actualités