Les actualités de notre association

Vendredi 27 Octobre 2017Infarctus : les Français ne prennent pas assez soin de leur cœur
Infarctus : les Français ne prennent pas assez soin de leur cœur

la Fédération française de cardiologie lance son Observatoire du cœur car il semble que les Français ne le soignent pas assez.



"Les Français nous disent qu'ils considèrent leur cœur, de très loin, comme l'organe le plus important du corps. Ils sont conscients qu'ils doivent en prendre soin. Mais nous constatons un décalage important entre la connaissance des habitudes à prendre pour protéger son coeur et leur mise en pratique au quotidien" explique le Pr Claire Mounier-Vehier, présidente de la Fédération française de cardiologie.


Aussi, parce que les Français ne prennent pas assez soin de leur cœur, la Fédération a-t-elle choisi de lancer un Observatoire du cœur, à l'occasion des Journées européennes de cardiologie, qui vont réunir quelque 10 000 cardiologues cette semaine à Paris.


400 décès chaque jour en France


Pour 65% des Français de toutes tranches d'âge (mais pour 76% des seniors), le cœur est donc l'organe le plus important du corps humain. Cependant, même s'ils connaissent l'existence des maladies cardio-vasculaires, ils en sous-estiment largement la gravité. Pourtant, elles représentent :


• 400 décès chaque jour en France soit 150 000 décès par an


• La première cause de mortalité chez les femmes de plus de 65 ans


7 fois plus de décès chez les femmes que le cancer du sein.


A lire aussi : Infarctus : il progresse de 5% par an chez les femmes jeunes


L'Observatoire du cœur met également en lumière l'écart entre la perception des moyens de prévention des maladies cardio-vasculaires et leur mise en pratique.


- 57% des Français placent l'activité physiqueen première position des moyens de prévention contre les maladies cardiovasculaires mais 37% d'entre eux reconnaissent limiter cette pratique à un jour par semaine, voire moins.


- 77% des Français déclarent avoir une alimentation équilibrée mais seuls 40% mangent des fruits et 38% des légumes tous les jours.


- Seuls 22% d'entre eux citent l'arrêt du tabac comme moyen de prévention alors que le tabagisme est à l'origine d'un décès cardiovasculaire sur quatre avant 70 ans. "C'est même le facteur responsable de 70 à 80% des infarctus du myocarde des sujets de moins de 50 ans, tant hommes que femmes" insiste la Fédération française de cardiologie




Toutes les actualités