Les actualités de notre association

Samedi 11 Novembre 2017On sait comment les artères se protègent de l'athérosclérose
On sait comment les artères se protègent de l'athérosclérose

L'athérosclérose est une cause majeure de décès dans le monde. Des chercheurs de l'Inserm ont réussi à mettre en évidence les mécanismes qui sous-tendent la formation de ces plaques dans les artères.



L'athérosclérose est une maladie du système cardiovasculaire qui se caractérise par le dépôt d'une plaque essentiellement composée de lipides (on parle d'athérome) sur la paroi interne des artères. Si certaines de ces plaques sont stables, d'autres s'érodent ou se fissurent et les conséquences sont alors dramatiques pour le patient : infarctus du myocarde ou encore accident vasculaire cérébral (AVC).


Les scientifiques savent que les plaques d'athérosclérose se développent principalement dans des zones précises du système circulatoire caractérisées par les faibles forces de frottement qu'y exerce le sang circulant. A l'inverse, les zones artérielles exposées à des frottements plus importants sont protégées de l'athérosclérose. Mais les mécanismes protecteur des frottements restaient encore mal compris.


Une étude des chercheurs de l'Inserm vient de combler cette lacune dans la compréhension de l'athérosclérose.


Vers un traitement préventif de l'athérosclérose


Cette étude montre le rôle clé de l'autophagie endothéliale, c'est-à-dire la capacité qu'ont les cellules qui tapissent la face interne des artères à dégrader et recycler leurs propres composants pour faire face à un stress ou un manque de nutriments.


L'équipe de chercheurs a observé que les frottements exercés par le sang stimulent puissamment l'autophagie à la surface de la paroi artérielle, ce qui empêche le développement de l'athérosclérose.


Ces travaux permettent de mieux comprendre les étapes initiales du développement des plaques et ouvrent la voie à un traitement préventif.




Toutes les actualités