Les actualités de notre association

Dimanche 12 Novembre 2017Le cœur de Cathy : un mini-jeu pour se former aux premiers secours
Le cœur de Cathy : un mini-jeu pour se former aux premiers secours

Connaissez-vous les gestes qui sauvent en cas d'arrêt cardiaque ? « Le cœur de Cathy », un mini-jeu lancé par le CHU de Liège, nous enseigne les bons réflexes.



C'est la fin de la journée : Mathieu et Cathy se retrouvent pour aller passer la soirée chez des amis. Soudain, alors que le couple traverse un centre commercial désert, Cathy se sent mal et tombe au sol, inconsciente... Aidé par une jeune femme, Mathieu va devoir pratiquer les gestes des premiers secours pour sauver sa compagne.





Voilà le scénario d'un mini-jeu pédagogique mis en ligne par le CHU de Liège (en Belgique). Intitulé « Le cœur de Cathy », celui-ci propose à l'internaute de se former aux techniques de premiers secours en venant en aide à Cathy, une jeune femme qui a subi un arrêt cardio-respiratoire (ACR) - on parle aussi d'arrêt cardiaque ou de « mort subite de l'adulte ».


Comment vérifier que la victime respire toujours ? Comment pratiquer un massage cardiaque ? Où faut-il placer ses mains ? Quel est le numéro d'urgence à appeler dans cette situation ? Comment bien installer les électrodes d'un défibrillateur ? Que faut-il faire jusqu'à l'arrivée des secours ?


Plusieurs choix, un temps limité... comme dans la vraie vie


Interactif, le jeu propose à chaque fois plusieurs choix à l'internaute... qui n'a que quelques secondes pour se décider, comme dans la vie réelle.


« Tous les secours spécialisés qui vont arriver après ne pourront quasiment plus rien face à l'arrêt cardiaque s'il n'y a pas eu des gestes immédiats. Par minute qui s'écoule, sans massage cardiaque, les chances de survie diminuent de 10% » précise Romain Betz, cardiologue urgentiste au CHU de Liège, interrogé par nos confrères de la RTBF.


Chaque année, en France, 50 000 personnes sont victimes d'un ACR. Le taux de survie est assez faible : 5 % environ. Sans prise en charge immédiate, 90 % des arrêts cardiaques sont fatals - malheureusement, dans 20 % des cas seulement, les témoins mettent en pratique les gestes des premiers secours. Bon à savoir : depuis 2007, tout citoyen a le droit d'utiliser un défibrillateur.


Pour tenter l'expérience, rendez-vous sur http://sauveunevie.be/.




Toutes les actualités