Les actualités de notre association

Mardi 13 Mai 2014Boissons énergisantes : des dangers cardiaques bien réels
Boissons énergisantes : des dangers cardiaques bien réelsIl y a 5 ans, un adolescent de 15 ans décédait subitement en pleine course à pied. Les médecins avaient conclu à une mort naturelle mais le débat est aujourd’hui relancé, après que l’autopsie ait révélé un taux de taurine 22 fois supérieur à la moyenne dans son sang. La mort de Brahim Lamkadem pourrait en éviter d’autres, quand de telles révélations sont faites sur les méfaits des boissons énergisantes qui alimentent nos rayons de supermarchés. La famille de l’adolescent a porté plainte contre le groupe industriel Redbull.

De vrais risques pour la santé

L’ANSES (Agence nationale de la sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) a publié une étude d’évaluation des risques liés à la consommation de BDE (boissons dites énergisantes) en septembre 2013. Les résultats de cette étude sont pour le moins inquiétants.

Sur 212 cas étudiés, 95 présentaient des syndromes cardiovasculaires, dont 8 cas d’arrêts cardiaques. Parmis eux, une jeune femme de 16 ans de 50 kilos est décédée après avoir dansé et consommé ces boissons associées à de l’alcool. D’autres pathologies cardiaques ont également été détectées : tachycardie, bradycardie, douleurs thoraciques ou encore infarctus du myocarde.

La consommation de ces BDE peut également entraîner des troubles psychos comportementaux comme l’agitation, l’angoisse, l’anxiété, l’irritabilité, la désorientation et la liste est longue. Ces résultats ont été trouvés sur 72 des cas analysés par l’Agence, allant d’une imputabilité des BDE douteuse à une imputabilité très probable.

Des troubles du sommeil ont également été décelés. Chez les enfants et adolescent, ce déficit du sommeil peut être corrélé aux troubles des performances cognitives et donc scolaires par la même occasion. S’endormir tard ou dormir mal peut également provoquer des problèmes comportementaux ou un risque de conduite addictive à la caféine ou à d’autres substances. L’Agence note que la consommation des BDE associée à la consommation d’autres substances notamment l’alcool aggrave les risques pour la santé.

L’ANSES estime à 9 millions les consommateurs en France de plus de 14 ans. Un quart d’entre eux ont moins de 25 ans et 60% sont des hommes. Note inquiétante : la consommation de boissons énergisantes est en hausses chez les enfants de moins de 10 ans.

Un débat continuel
Bien que Redbull se défende de ces accusations et joue sur le corporate en sponsorisant de grands sportifs comme Sébastien Loeb, le débat continue de faire rage. Elle affirme que la taurine est sans danger pour l’homme.

Peut-être que toutes ces études effectuées et les résultats scientifiques prouvés ne suffisent pas aux fabricants de ces boissons énergisantes pour modifier la composition de leurs breuvages. Une affaire à suivre, qui semble bien partie pour durer encore des années, batailles d’experts à la clé.

Toutes les actualités