Les actualités de notre association

Mercredi 03 Janvier 2018Une heure de sport par jour pourrait réduire le risque de syndrome métabolique
Une heure de sport par jour pourrait réduire le risque de syndrome métabolique

Pratiquer une heure de sport de résistance (une activité de courte durée et intense) par semaine pourrait réduire le risque de syndrome métabolique.



Moins d'une heure d'entraînement sportif par semaine réduirait le risque de développer un syndrome métabolique, selon les résultats d'une étude publiée sur le site web de la célèbre clinique Mayo. Pour obtenir les meilleurs bénéfices, il est recommandé de pratiquer un entrainement de résistance. Le syndrome métabolique est un ensemble de maladies qui comprennent l'hypertension artérielle, la glycémie élevée, un taux élevé de triglycérides, un taux bas de « bon » cholestérol HDL, et l'obésité. Selon la Fédération internationale du diabète, environ un quart des adultes souffre de ce syndrome dans le monde.





Les chercheurs du Centre médical de l'université Radboud de Nimengue, aux Pays-Bas, ont mené une étude de grande ampleur avec 7418 hommes et femmes d'âge mûr en bonne santé issus de l'étude longitudinale du Centre d'aérobic (ACLS) aux États-Unis. Tout au long de l'étude, les volontaires ont répondu à des questionnaires sur la fréquence de leur activité physique, ainsi que leur intensité.


Réduire le risque de syndrome métabolique avec une heure de sport de résistance


Au cours de l'étude, 15% des participants ont développé un syndrome métabolique. Les chercheurs ont observé que les personnes effectuant deux séances ou plus d'activité par semaine avait un risque réduit de 17% de développer un syndrome métabolique par rapport aux personnes ne faisant pas d'exercice en résistance.


De la même façon, ils ont aussi remarqué que les personnes qui faisaient moins d'une heure d'exercice en résistance par semaine profitaient aussi d'une réduction du risque de 29%.


"Nos résultats indiquent qu'une quantité modeste d'exercice physique de résistance, comme deux sessions de 30 minutes par semaine, a des effets bénéfiques pour la santé et réduit le risque de syndrome métabolique. Ces résultats devraient être inclus dans les recommandations médicales standard pour prévenir le syndrome métabolique et les maladies cardiovasculaires futures".




Toutes les actualités