Les actualités de notre association

Samedi 10 Février 2018Les femmes aussi sont vulnérables aux maladies du cœur
Les femmes aussi sont vulnérables aux maladies du cœur

Une étude rétrospective publiée dans la revue «Circulation» présente des chiffres qui rappellent que la santé cardiaque des femmes n'est pas toujours prise au sérieux.


Pourtant, elles sont cinq fois plus à risque de mourir d'une maladie du cœur que d'un cancer du sein.


Une autre statistique fait réagir: toutes les 20 minutes, les maladies cardiaques vont emporter une Canadienne.


«Les signes précurseurs sont souvent beaucoup plus classiques chez l'homme, comme des douleurs au bras, des douleurs à la poitrine, l'inconfort, affirme Nicolas Noiseux, chirurgien cardiaque au CHUM. Chez les femmes, des fois, c'est plus subtil. Des fois même, ça va passer inaperçu. Alors, les femmes vont aller voir leur médecin quand elles ont des problèmes de santé et souvent, elles ne vont pas rapporter ces problèmes-là.»



 


Au pays, les signes précurseurs d'une crise cardiaque passent inaperçus chez 78% des femmes.


Jusqu'à tout récemment, les études s'intéressaient davantage à la santé des hommes qu'à celle des femmes, en croyant que la solution s'appliquerait aux deux sexes, mais il s’agit d’une erreur. Il existe des différences pas toujours bien comprises.


Par exemple, le test à l'effort sur un tapis roulant est moins efficace pour détecter une maladie du cœur chez une femme que chez un homme.


C'est à partir de la ménopause que les femmes doivent porter à attention aux symptômes.


Maxime St-Onge, docteur en sciences de l’activité physique, rappelle qu’il ne faut pas attendre à 50 ans pour se mettre à bouger. Et la bonne nouvelle, c’est qu’il n’y a rien d’irrémédiable.


«Elles répondent très bien à différents protocoles de perte de poids, que ce soit diète seulement, entraînement seulement, ou une combinaison diète et exercice, explique-t-il. Donc, la prise qu'on observe, de trois à sept kilos pendant la période de ménopause, est facilement réversible par différents protocoles.»




Toutes les actualités