Les actualités de notre association

Jeudi 01 Mars 2018Cet algorithme de Google prédit une maladie cardiovasculaire en vous regardant dans les yeux
Cet algorithme de Google prédit une maladie cardiovasculaire en vous regardant dans les yeux

Une start-up affiliée à Google vient de mettre au point algorithme capable de diagnostiquer des maladies du cœur simplement en scrutant et analysant la rétine d’un patient.


 



 




 



 



 



 


Verily est une filiale d’Alphabet, un conglomérat appartenant à Google. Cette société basée à San Francisco est spécialisée dans la recherche sur les sciences de la vie, les soins de santé et les biotechnologies. Or la dernière innovation de cette entreprise est un outil dont le but est de prévenir les accidents cardiaques chez l’être humain, comme l’indique le contenu d’une étude parue dans la revue Nature Biomedical Engineering le 19 février 2018.


 


 

 


Les chercheurs sont très optimistes quant à l’application de leur nouveau logiciel au domaine médical. Ce dernier prend une photo de l’œil via un rétinographe et est capable d’évaluer l’âge d’un patient, son sexe, s’il est fumeur ou non ou encore le niveau de sa pression artérielle. D’autres données aidant à déterminer les risques cardiovasculaires sont également disponibles, selon les chercheurs.


 










Résultat d’un fond d’oeil.



 


 


Jusqu’à présent, l’algorithme a été testé sur 284 335 personnes et le taux de réussite est de 70 %. Cela est encourageant, car ce taux est à peine plus bas que les résultats obtenus par le biais d’un test sanguin (72 %). Ainsi, le logiciel pourrait représenter une alternative intéressante aux tests sanguins.


 


Pour certains spécialistes interrogés par The Verge, l’initiative semble louable. Luke Oakden-Rayner, médecin chercheur à l’Université d’Adélaïde (Australie) estime que les chercheurs de Verily « ne remplacent pas les médecins, mais étendent le champ des possibles », et le cardiologue Alun Hugues affirme que ces recherches sont crédibles, car selon lui, « c’est loin d’être la première fois que la rétine est analysée pour prédire ce genre de risques ».


 


Ainsi, l’IA pourrait faire avancer la recherche en médecine – évidemment dans le cas où ce fameux algorithme est davantage testé – car le chemin est encore long avant que ce dernier soit approuvé.



Toutes les actualités