Les actualités de notre association

Dimanche 25 Mars 2018Huiles essentielles contre les palpitations
Huiles essentielles contre les palpitations



Le cœur qui bat, c’est normal. Le cœur que l’on sent battre, ça ne l’est pas ; en tout cas, c’est légèrement effrayant ! Retrouvez le silence du rythme grâce aux huiles essentielles. Et détendez-vous…







 






Avoir des palpitations, c’est ressentir ses propres battements cardiaques : plus forts, plus rapides ou désordonnés. En tout cas, « plus » quelque chose, alors que ce qui caractérise d’habitude notre corps, c’est le silence des organes. Sentir son cœur qui palpite est bizarrement très désagréable. Alors que l’on devrait se réjouir d’être bien « vivant », finalement, ces palpitations nous rappellent que notre cœur peut s’emballer. Panique injustifiée dans la très grande majorité des cas.


VOS HUILES ESSENTIELLES
> La marjolaine
> L’ylang-ylang
> La lavande officinale
> La camomille romaine
Ce sont les huiles recommandées pour lutter contre le stress, les crises de tachycardie et pour favoriser le sommeil.
> L’huile végétale de calophylle, elle, fluidifie le sang. Un petit coup de pouce pour le cœur…


CONSEILS
- Les palpitations ne sont pas toujours anodines, surtout à partir d’un certain âge. Consultez impérativement votre médecin si les vôtres durent longtemps ou s’accompagnent de douleurs dans la poitrine, d’un mal-être (vous ne vous sentez pas bien, voire faites des malaises). Faire un bilan cardiologique est plus prudent.
- Évitez ce qui favorise les palpitations : la fatigue (dormir suffit parfois !), le tabac, l’alcool, le café, les colas (caféine).
- Le magnésium (à haute dose et bien assimilé, comme le magnésium marin) est un bon moyen de faire disparaître des palpitations bénignes, souvent liées au stress.


NE CONFONDEZ PAS :
1/ les fausses palpitations - le cœur bat fort, cogne violemment contre la poitrine, essaie de « sortir », en cas de stress, de fatigue, de peur ;
2/ les vraies palpitations, telles que décrites plus haut. N’ayez pas peur. Une « crise » de palpitations peut fatiguer, mais n’est éventuellement dangereuse que si vous souffrez, en plus, de maladie cardiaque. Dans ce cas, à surveiller de plus près. Détendez-vous, respirez à fond, instal- lez-vous confortablement, attendez que cela passe.






Toutes les actualités