Les actualités de notre association

Mercredi 04 Avril 2018La grippe multiplierait le risque de crise cardiaque
La grippe multiplierait le risque de crise cardiaque

Les personnes ayant contracté la grippe ou une pneumonie risquent six fois plus de souffrir d'une crise cardiaque ou d'un accident vasculaire cérébral dans les jours après l'infection.



Les infections respiratoires comme la grippe et la pneumonie seraient des facteurs de risque d'infarctus et d'AVC, selon les résultats d'une étude publiée dans la revue médicale European Respiratory Journal 2018.


Les chercheurs de l'University College de Londres (UCL), de la School of Mathematics and Statistics de Milton Keynes, et de l'institut Health Protection écossais au Royaume-Uni ont analysé les données médicales de 1 227 adultes ayant souffert d'une crise cardiaque et 762 personnes touchées par un accident vasculaire cérébral (AVC). Tous ces participants ont été infectés par une bactérie respiratoire entre 2004 et 2014.


L'équipe de recherche a ensuite étudié le taux de crises cardiaques et d'accidents vasculaires cérébraux après une infection respiratoire, puis l'a comparé au taux d'événements cardiovasculaires à d'autres périodes.


L'étude a révélé que les infections respiratoires rendaient les gens six fois plus susceptibles d'avoir une crise cardiaque ou un AVC pendant trois jours après l'infection. L'effet des infections sur les crises cardiaques et les AVC était plus important chez les personnes de moins de 65 ans que chez celles de 65 ans et plus. Les chercheurs rappellent que la vaccination est plus élevée chez les 65 ans et qu'elle pourrait aider à protéger contre les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux après une infection respiratoire.


Cette nouvelle étude confirme exactement les conclusions des recherches canadiennes publiées dans la revue médicale New England Journal of Medicine (NEJM). Les chercheurs de l'Institute for Clinical Evaluative Sciences (Ontario) au Canada avaient observé que les personnes touchées de la grippe avaient un risque de crise cardiaque multiplié par six durant la première semaine de l'infection.




Toutes les actualités