Les actualités de notre association

Samedi 07 Avril 2018Maladie de Crohn : les patients ont plus de risques de subir une crise cardiaque
Maladie de Crohn : les patients ont plus de risques de subir une crise cardiaque

D'après une nouvelle étude américaine, les personnes qui souffrent d'une MICI auraient plus de risques que les autres de subir un infarctus du myocarde (aussi appelé crise cardiaque) au cours de leur vie.



Les maladies inflammatoires chroniques de l'intestin (MICI) regroupent la maladie de Crohn et la recto-colite hémorragique : elles se caractérisent par une inflammation de la paroi d'une partie du tube digestif. En France, les spécialistes estiment qu'en 2015, 150 480 personnes souffraient d'une MICI : ces pathologies concernent davantage les femmes que les hommes, et se déclarent principalement avant l'âge de 50 ans.





Selon une nouvelle étude menée par le University Hospitals Cleveland Medical Center (aux États-Unis), les personnes qui souffrent d'une maladie inflammatoire chronique de l'intestin auraient également plus de risques que les autres de subir certains troubles cardiovasculaires - un infarctus en particulier. Pour en arriver à cette conclusion, les chercheurs américains ont étudié durant 3 ans des données médicales concernant 22 millions d'individus dans le monde.


Un risque d'infarctus accru de 23 % en moyenne


Verdict ? Dans un premier temps, les chercheurs ont découvert que les personnes souffrant d'une MICI présentaient, en moyenne, davantage de facteurs de risques cardiovasculaires - hypertension, diabète et addiction au tabac, par exemple. En analysant les chiffres, les spécialistes ont également pu déterminer que les personnes souffrant d'une MICI avaient environ un risque de subir un infarctus du myocarde accru de + 23 %. Cette relation était particulièrement flagrante chez les femmes âgées de 40 ans et moins et/ou issues de la communauté afro-américaine.


« Nous espérons que ces travaux encourageront les patients à prendre soin de leur santé cardiovasculaire et favoriseront la prévention dans le milieu médical » expliquent les chercheurs, qui ont présenté leurs travaux dans le cadre du congrès annuel du American College of Cardiology




Toutes les actualités