Les actualités de notre association

Mercredi 02 Mai 2018Les Journées de la cardiologie s’interrogent sur le cas des enfants
Les Journées de la cardiologie s’interrogent sur le cas des enfants

Les maladies cardiaques gagnent du terrain dans le monde. En même temps, les innovations techniques sont de plus en plus étendues. Alors, chaque année, les Journées de la cardiologie, dont la 24e édition est prévue ce week-end, permettent à la profession de se tenir à jour des avancées très rapides dans ce domaine.


Organisé par la Clinique internationale de Marrakech (CIM) et l’Association médico-scientifique du cœur et des vaisseaux de la Clinique Agdal de Rabat, cet opus se focalise sur la cardiologie pédiatrique, en plein essor au Maroc. «Il s’agit d’un domaine très spécifique, en perpétuelle évolution et qui manque encore de spécialistes dans notre pays», explique Mohamed Khaled Choulli, physiologiste-pharmacologue et consultant en développement stratégique auprès de la CIM.


L’occasion donc d’échanger entre compétences nationales et internationales, d’autant que, cette année, ces journées sont jumelées au Congrès franco-hispano-marocain de cardiologie pédiatrique. «C’est la première fois que sont réunis des spécialistes espagnols, français et marocains sur cette question», ajoute Choulli.


Objectif: développer et propager l’étude et les recherches scientifiques dans les domaines de la pathologie, de la prévention et des traitements cardiovasculaires. Le besoin en formation et l’échange d’expériences de cas entre les 3 pays étant les grandes questions abordées.


Mais si la pathologie chez l’enfant est en focus de ce numéro, l’adulte n’est pas en reste tant le programme est large. Cardiographie et cathétérisme, ce que l’on appelle la cardiologie interventionnelle, sont déclinés sous toutes les coutures au gré d’ateliers dédiés. 


Car le plus important reste l’élément humain et la prise en charge de ces pathologies au Maroc, qui a connu un important développement. Deux pôles de haut niveau se partagent le pays. La Clinique Agdal de Rabat au nord et la Clinique internationale de Marrakech pour la zone sud.


Il reste encore beaucoup d’efforts à faire, en ressources humaines et en moyens matériels. Ce rendez-vous annuel, pour une formation continue essentielle aux professionnels du secteur, est toujours très attendu, d’un côté comme de l’autre de la Méditerranée.



Toutes les actualités